« Tout est vraiment une question de confiance. »

Larry Busacca, Photographe, chef du service Célébrités et mode chez Getty Images, couvre l’actualité des stars depuis plus de 30 ans.  Outre ses clichés sur les tapis rouges ou dans les coulisses des festivals comme celui du film de Sundance, Larry photographie les personnalités du monde entier de Mikhaïl Gorbatchev à Ronald Reagan, en passant par Beyoncé et Taylor Swift. Larry Busacca était également un des associés fondateurs de MediaVast, la maison mère de Wireimage, Filmmagic et Contour Images, acquise par Getty Images en 2007.

 

GettyImages-LarryBusacca-462155252

Lena Dunham au festival du film de Sundance en 2015. Larry Busacca/Getty Images, 462155252

Quelle est pour vous la difficulté majeure en matière de photographie de célébrités ?

Je dirais l’accès. C’est-à-dire la manière dont vous vous débrouillez pour vous approcher au plus près des stars[the celebrities].

Comment faites-vous pour y parvenir ?

En nouant des relations. Je fais ce métier depuis si longtemps que la plupart des acteurs me connaissent et me font confiance. Ils savent que je vais capturer la bonne image et disparaître aussi vite. Tout est vraiment une question de confiance.

 

 

Vous exercez ce métier depuis 30 ans maintenant. Comment avez-vous commencé ?

J’ai, depuis ma naissance, baigné dans le monde de la photographie. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un appareil photo dans la main. Mon père était photographe, pourtant mes parents ont toujours insisté pour que j’exerce un « vrai métier ».

Lorsque j’étais à l’université, j’ai commencé à faire des photos pour le journal de l’école. J’ai pris des clichés lors de concerts et cela m’a beaucoup plu. Puis, un jour, en 1983, Dave Edmunds (NDLR : chanteur, guitariste et producteur de musique gallois) jouait au Roseland Ballroom à New York et je suis allé couvrir l’événement pour le journal de l’université. Durant le concert, un type avec une drôle de coiffure monte sur scène et le public devient complètement fou. Je n’avais pas réalisé sur le coup qu’il s’agissait de Brian Setzer (NDLR : leader du groupe The Stray Cats au début des années 80), mais j’ai encore quelques photos.

Le lendemain matin, je reçois un appel à 9 heures d’une femme qui me dit : « Bonjour, je travaille pour le magazine Rolling Stone ». À moitié endormi, j’ai pensé qu’on me faisait une blague et j’ai raccroché. Elle me rappelle et me dit « Bonjour, je travaille pour le magazine Rolling Stone et je pense que vous ne devriez pas me raccrocher au nez ». (Larry rit) Ils voulaient les photos de Dave et de Brian ensemble, et Roseland Ballroom leur avait transmis mes coordonnées.  Je peux vous dire que j’ai couru jusqu’au laboratoire photographique et j’ai attendu ces clichés comme un père la naissance de son enfant. La photo a finalement occupé un quart de page, sous la rubrique « Note aléatoire »… J’ai encore le chèque de 100 dollars encadré dans mon bureau.

Dans la vidéo ci-dessus, cela transpire que vous adorez votre travail. Pourquoi aimez-vous tant ce que vous faites ?

Chez Getty Images, je travaille en mêlant les deux domaines que j’aime le plus : la technologie et la créativité. Aussi, j’expérimente. J’adore la technologie, et la manière dont elle se mêle aux images, en particulier depuis quelques années.

J’ai la chance de travailler avec les meilleurs équipes et photographes de Célébrités et mode du monde entier. Je peux découvrir les tendances et tout ce qui passionne les photographes, ce qu’ils font, ce qu’ils pensent du métier aujourd’hui versus 10 ans auparavant.

Et… ce qui me plaît le plus, c’est de pouvoir prendre en photo les plus grandes stars lors des événements majeurs, d’année en année, en développant une relation de confiance aux niveaux les plus élevés. Les célébrités se souviennent peu à peu de vous et vous laissent faire votre métier pour réaliser d’excellents clichés.

Larry Busacca
Larry Busacca dans sa jeunesse, un appareil photo à la main. (Photo fournie par Larry Busacca)

Découvrir les clichés les plus récents de Larry Busacca