Notre perception de l’être humain évolue en même temps que notre exploitation grandissante de la technologie dans tous les domaines de la vie. Les frontières entre l’homme et la machine deviennent de plus en plus floues et les conséquences particulièrement intéressantes.

La technologie transforme notre quotidien : la manière dont nous partageons nos expériences et dont nous appréhendons le monde qui nous entoure. Elle remet aussi en question notre idée de ce que nous entendons par être humain tout en cherchant à optimiser notre organisme, développer notre mémoire ou accroître notre créativité.

Dans les 5 prochaines années, plus de 75% de la population mondiale possédera ou utilisera des téléphones mobiles dotés d’un accès internet 5G. Dépassant les générations et les groupes socio-économiques, l’accès illimité à l’information et à une connexion internet seront la norme aussi bien pour les usagers digitaux que les récits numériques. Nous assistons aussi aujourd’hui à un développement rapide en matière de robotique, d’intelligence artificielle, de technologie portable et applications. La majorité de ces innovations technologiques ont pour objectif d’améliorer nos vies et de nous permettre d’en savoir davantage sur nous-mêmes, à la fois en tant qu’individu et collectif.

GettyImages-605321409

L’enjeu majeur est d’agir sur notre corps en l’optimisant. Nous sommes désormais en mesure de le surveiller précisément et ainsi d’avoir une approche plus pro-active sur notre bien-être. Les applications santé telles que Apple HealthKit, Nike+ Training Club et Strava, ou les objets connectés comme l’Apple Watch et le Fitbit, nous permettent de visualiser exactement un maximum d’informations nous concernant. Ce qui était autrefois abstrait devient très concret et nous permet de nous fixer des objectifs personnels.

La technologie transforme notre approche de la santé et diminue l’anxiété liée à l’auto diagnostic. Le fait de pouvoir échanger avec un médecin en face à face via, un écran numérique, versus la recherche d’information sur ses symptômes sur le web (qui fait souvent plus peur qu’elle ne rassure) n’est pas seulement plus pratique, cette action nous permet d’être aussi plus légers. L’industrie biotechnologique influe sur notre longévité. Nous pouvons d’ores et déjà accueillir des matières organiques étrangères dans notre corps. Nous « mettons à niveau » notre corps comme nous le faisons avec nos ordinateurs portables ou nos téléphones mobiles.

GettyImages-56797212 (1)

La technologie développe également nos sens. Elle nous permet de voir plus loin, nous invite à voyager à l’infini, dans des endroits réels ou imaginaires, sans même avoir à quitter notre salon. Nous pouvons désormais explorer d’innombrables paysages lointains, même aller dans l’espace, pour obtenir une dose d’émerveillement chaque fois que nous le souhaitons. Avec le lancement de l’Oculus Rift, périphérique de réalité virtuelle à un prix accessible pour les consommateurs ou, encore plus accessible, le Google Cardboard, les expériences immersives se transforment en réalité (virtuelle), pour le plus grand nombre.

Depuis son origine, une partie de l’attraction de la photographie réside dans le fait qu’elle permet de vivre des expériences, de découvrir des lieux, d’assister à des événements auxquels nous n’aurions jamais accès dans la réalité. Aujourd’hui, l’imagerie en très haute résolution, les technologies 3D et la réalité virtuelle rencontrent nos attentes d’une expérience visuelle encore plus intense. Getty Images a récemment publié des images sur la plateforme Oculus 360˚ , proposant au public de découvrir des lieux ou des événements d’une manière plus interactive, leur permettant de naviguer dans l’image. Ce qu’il n’avait jamais pu faire avant. Nous ne regardons plus seulement les images, nous sommes maintenant « à l’intérieur » des images.

GettyImages-86481433 (1)

Alors que la technologie devient un prolongement de nous-mêmes, qu’est-ce que cela nous dit finalement de ce que nous sommes en train de devenir ? Dans un monde où les bébés savent se servir d’une tablette avant de savoir marcher, où la frontière entre la machine devient de plus en plus floue, l’idée du statut de la personne va continuer à muter. Allons-nous avoir besoin de fabriquer des cyborgs comme dans Terminator, ou nos capacité physiques et mentales, soient-elles améliorées, vont-elles effacer ce besoin ? Voici les questions que nous commençons tout juste à nous poser concernant les images. Les images nous permettent de créer de nouvelles alternatives dans lesquelles nous nous (re)créons nous-mêmes.

 

Explorez plus d’images inspirées de la tendance « L’humain augmenté » sur Getty Images et iStock by Getty Images