“Je ne fais pas poser les gens. Je les mets simplement au bon endroit pour capter la lumière.”

Delasoul

 

En 1982, la photographe londonienne Janette Beckman s’envole pour New York pour rendre visite à des amis. Elle n’a jamais quitté la grosse pomme.

La photographe est restée et a réalisé des photos pour des magazines anglais commeThe Face etMelody Maker. Les artistes de hip hop qui émergeaient à cette époque à New York sont devenus son sujet de prédilection.

“Quand je suis arrivée à New York fin 82, les graffitis habillaient tous les murs. Des gamins jouaient de la musique avec des boîtes dans le métro. Le hip hop était partout, » se souvient Janette. “Je pense que je suis tombée amoureuse du hip hop en même temps que de cette ville.”

Janette Beckman a réussi à prendre en photos des groupes comme Salt-N-Pepa, De la Soul, Run DMC et Grandmaster Flash. Ce travail a fait l’objet d’une exposition en 2015 au Musée de la ville de New York. Il offre aujourd’hui encore un bel aperçu de l’histoire de ce genre musical.

Ces clichés lui rappelle de bons souvenirs, en particulier lorsqu’elle revoit le leader du groupe De la Soul, DJ Maseo.

« Janette nous a surpris en nous demandant d’être simplement nous,” raconte Maseo. “Elle ne nous a jamais demandé d’en faire plus, ni ne nous a poussé à faire des choses avec lesquelles nous n’étions pas à l’aise. Elle connaissait parfaitement notre emploi du temps et savait que nous étions très sollicités. Aussi, elle ne nous embêtait pas plus qu’il ne fallait et évitait de nous prendre en photo quand on avait juste envie de dire ‘Vous nous saoulez tous avec toutes vos photos’.[That] C’était une chouette journée à Long Island. »

RUNDMC

Célèbre pour sa photographie de type documentaire, Janette voulait prendre en photos les artistes émergents avec pour toile de fond tous les quartiers de New York. Elle devient ainsi une photographe recherchée pour son style jugé trop brut par les labels conventionnels.

“J’aime travailler dans la rue. La photo indique le lieu et l’heure, révèle les affiches sur la devanture d’une épicerie, les voitures dans la rue, le styles des gens qui l’habitent. Tout cela contribue à documenter ce moment particulier.”

saltnpepa

L’une de ses photos les plus connues est un cliché de Cheryl ‘Salt’ James et Sandra ‘Pepa’ Denton, avant qu’elles ne deviennent célèbres sous le nom de Salt-n-Pepa. Sur cette photo, Janette Beckman immortalise les jeunes femmes qui marchent dans la rue et ne semblent même pas s’apercevoir de la présence de la photographe.

Janette préfère quand ses sujets ne sont pas mis en scène.

“Je ne fais pas poser les gens. Je les mets simplement au bon endroit pour capter la lumière,” dit-elle. “Je travaille vite. J’essaie de saisir l’instant présent.”

Son travail se concentre sur la période où le hip hop était une tendance nouvelle et radicale. Elle était là pour témoigner de ce changement.

Etudiants

“A cette époque, la scène hip hop était originale,” se souvient Janette. “C’était avant internet, MTV, les stylistes et l’argent des grandes maisons de disques. Les gens racontaient des histoires à propos de leurs vies. Ils faisaient juste de la musique. Désormais, je pense que les artistes veulent faire « le buzz », devenir célèbre et gagner beaucoup d’argent. Ce n’est plus la même chose. »

Il est clair que la particularité de ce mouvement venait de son authenticité avant de devenir à la mode. C’est cette réalité que Janette Beckman a su capturer.

“J’aime parler avec les gens et découvrir qui ils sont vraiment, » poursuit-elle. “Je pense que chaque portrait est en lien avec mon sujet.”

Les histoires derrière certains des plus célèbres portraits de Janette Beckman :

Nous lui avons demandé de nous raconter les histoires derrière certaines de ces images emblématiques. Voilà ce qu’elle nous a dit :

1. Salt-n-Pepa, 1987

saltnpepa

« C’était, il me semble, mon 4ème shooting avec elles. Nous nous sommes toujours beaucoup amusées pendant ces prises de vues. Elles portaient des blousons de la marque Dapper Dan qui deviendront les symboles emblématiques du hip hop et des grosses créoles en or, coiffées de chapeaux afro. C’était une manière d’afficher le pouvoir féminin. Le premier groupe hip hop constitué de 3 femmes répondant aux gars avec des chansons comme ‘Let’s Talk About Sex.’ »

 

2. Run DMC, 1984

RUNDMC

« Le magazine ‘The Face’ m’avait donné un numéro de téléphone pour contacter Run DMC. Je me suis arrangée pour les rencontrer à la station de métro Hollis dans le Queens. Jam Master Jay, le leader du groupe, m’attendait à la station. Nous avons marché jusqu’à la rue où ils habitaient. On a fait quelques pas dans le quartier. Ils ont croisé des amis qui traînaient par un bel après-midi de printemps. Pour moi, cette photo en dit beaucoup sur ce moment. Le soleil qui se reflète sur eux et la voiture, les chaussures de sport, les chapeaux. Tout était naturel. J’ai pris peut-être une vingtaine de photos ce jour-là avec mon Hasselblad et cette série fait partie de mes photos préférées. »

 

3. MC Lyte, fin des années 80

MCLYTE

« Considérée comme l’une des pionnières du hip hop, Lyte enregistrait sa première chanson‘I Cram to Understand U (Sam)‘ en 1986. Elle parlait d’une histoire d’amour qui avait échoué à cause de l’addiction au crack de son petit ami. J’aime la façon qu’elle a de se tenir. Elle paraît si forte sur cette photo avec en arrière plan l’enseigne d’un salon de beauté typique de Brooklyn. »

 

4. Dapper Dan, 2014

DapperDan

« J’ai réalisé un reportage sur l’icône de la mode hip hop Dapper Dan pour le magazine anglais ‘Jocks & Nerds.‘ Nous avons passé la journée à marcher dans Harlem. J’ai pris cette photo de Dap lorsqu’il traversait la rue. Il était habillé de manière impeccable comme toujours. En fond, on aperçoit les immeubles. »

 

5. Roxanne Shante, 1986

LolitaShante

 « Lorsque j’ai photographié Roxanne Shante, elle avait seulement 14 ans et son disque ‘Roxanne’s Revenge’ était numéro un dans les charts rap. Elle disait, « Je ne peux plus aller à l’école à cause de ma célébrité. Les professeurs pensent que c’est mieux que j’ai un tuteur car ma présence est un élément ‘perturbateur’. Nous avons pris cette photo dans la rue près de mon studio. Roxanne regarde fixement l’objectif. Elle porte les classiques créoles en or des rappeurs. C’est tellement hip-hop. »

 

Parcourez plus d’images de Janette Beckman sur Getty Images

Janette Beckman Photo©Gudrun Georges

                                                                                                                                                                                                                                Photo © Gudrun Georges